L’avantage des certifications

Je vais parler des certifications Oracle et Zend parce que pour le moment je ne connais que celles-ci dans l’avenir je compte m’intéresser à d’autres certifications comme Red Hat, ou VSkills, mais ce n’est pas pour tout de suite.

Mais pour commencer qu’est-ce qu’une certification ? Une certification c’est un examen, qui tente de démontrer que vous avez les connaissances nécessaires pour une maîtrise d’une technologie. Il faut se rendre compte que c’est un examen sur une matière que vous utilisez tous les jours donc les questions sont pointues. 

Mais pourquoi vouloir passer une certification ? Sur le papier cela permet de démontrer que vous avez la maîtrise et donc ça fait que les employeurs/client vous font plus facilement confiance.

Ca c’est vrai dans certaines boîtes, mais l’intérêt véritable d’une certification c’est la somme de connaissance théorique acquise pour par la préparation. Comme le dit Gauthier préparer une certification force à s’intéresser à des pans entiers que l’on ne connaissait, car l’on n’en avait jamais eu le besoin ou le courage.

Donc en conclusion, c’est une très bonne façon d’apprendre et de se perfectionner dans une matière, mais il ne faut pas oublier que le plus important reste encore et toujours l’expérience.

Les relations au travail c’est un vaste sujet, mais je voudrais un peu m’attarder sur un sujet qui me touche vraiment beaucoup.

Depuis que je travaille dans chaque boîte, j’ai rencontré une personne qui disait et presque avec fierté qu’elle n’était pas au boulot pour se faire des amis, j’aimerais essayer de comprendre cette mentalité.

Nous passons tous au moins un tiers de la semaine au boulot, un autre tiers à dormir et l’autre à vivre notre vie en sachant que dans ce que l’on nome « vivre notre vie » il y a les courses, la cuisine, se laver, rendre visite à la famille, etc … Finalement le seul vrai tiers que nous passons en pleine conscience c’est celui du travail.

J’ai lu dans un article dont j’ai hélas oublié la source que le travail était tellement présent dans notre vie qu’il fallait chercher comme on cherche son compagnon ce qui dans un sens n’est pas idiot sauf qu’il n’y a pas de pension alimentaire si on quitte son Job.

Si l’on sait que l’on doit passer autant de temps avec les mêmes personnes pourquoi ne pas vouloir s’en rapprocher, Il me semble que si l’on pense de cette façon c’est surtout parce que l’on a peur, que l’on vit dans une compétition et que c’est beaucoup plus compliqué de  prendre une promotion ou de remettre une faute sur quelqu’un dont on c’est rapproché.

Je pense aussi que l’esprit d’amitié dans une boîte crée un climat serein et agréable et de ce fait empêche le turn-over et améliore la productivité, car l’on travaille mieux et plus vite quand tout va bien.

Malheureusement briser cet équilibre peut tout bouleverser et créer l’effet inverse, dans ce cas c’est la personne qui est restée à l’écart qui évite la tempête et la traverse sans trop en pâtir.

Donc en conclusion pour moi, ne pas vouloir se faire des amis au boulot aide peut être à progresser, mais ne rend pas heureux et n’aide pas à faire progresser la boite en general. 

Voila j’ai un Blog WordPress

Comme j’ai beaucoup critiqué Wordpress notamment auprès de mon expert préféré je me dois d’expliquer un peu mon choix.

J’ai beaucoup critiqué par rapport au code sans m’être vraiment intéressé à l’utilisation ici j’avais un besoin clairement identifié « faire un blog » du coup je me suis retrouvé à devoir vraiment m’y intéresser. Bien entendu, j’aurai pu faire un système de blog moi-même, mais comme 90% des développeurs dans la vie active mon temps est précieux (c’est un sujet que j’aborderai dans un article plus tard), donc pourquoi réinventer la roue alors que tout le monde dit que « WordPress c’est super ».

Comme je le disais plus haut, je n’aime pas la façon dont c’est codé, la nomenclature fait vieillotte, l’objet est peu présent, l’arborescence est fouillis et je pourrai encore critiquer longtemps. Par contre, il faut avouer que le code c’est bien, mais le fonctionnel c’est mieux et je dois reconnaître que je suis impressionné.

Pour en arriver à ce moment où j’écris mon article (sans parler de la configuration serveur), il y a eu 7 rapides étapes

  1. Trouver un beau Themes sur ThemeForest (encore un futur article)
  2. Télécharger WordPress
  3. Lancer mon logiciel de FTP et uploader le fichier
  4. Modifier le fichier de configurationJ’ai beaucoup apprécié le lien qui nous génère le bout de code avec les uniques phrases
  5. Aller sur mon site donner mes identifiants
  6. Activer Askimet pour ne pas me faire spammer
  7. installer mon thème

Je dois avouer que c’est fort et tout ce dont on peu avoir besoin est présent, donc voilà je suis plus ou moins converti et je vais même regarder à me développer l’un ou l’autre plug-in à l’occasion.

Donc merci à Thibault et à Ptah de m’avoir tenu tête.